Carnet de voyage #1: destination makerspace couture

carte

On a tracé la carte de notre projet. On a dessiné les chemins pour y arriver.

Timidement, on vous l’a montré ici. Merci d’avoir lu, merci de vos retours, ici, ou . Ils nous motivent, et décuplent notre enthousiasme!

On a commencé à le raconter, à l’expliquer. Les premiers partages sont extrêmement encourageants! : » Oui c’est possible, il vous faut juste un peu de méthode, d’organisation, de structuration. »

Maintenant, on va penser statuts, étude de faisabilité, appel à projets, phasage, budget. Ouais,  ça se corse, on rentre dans le vif!

C’est pas vraiment que ça se complique, mais quand même. Un makerspace couture, c’est un peu original comme idée. T’en a déjà vu, toi, un truc comme ça?

Il y a un volet insertion/développement social. Une dimension accueil/loisir/créativité. Mais aussi un 3e objectif,  lié à la notion de tiers-lieu,  engagé dans la volonté de repenser les modèles sociaux, économiques et politiques.  On met des usagers, des professionnels, des amateurs, des bidouilleurs dans un lieu.  On secoue, on mélange, et on créé, on innove, on invente. On ne veut pas perdre cette volonté utopiste de poser une petite brique de fondation d’un monde plus altruiste et collaboratif.

Alors voilà, maintenant, on fonde l’association. Traduire nos idées en mots qui parlent aux institutions, sans pervertir nos objets.

Dans notre voyage au pays des tiers-lieux, on invente notre mode de déplacement: collectif, non polluant, adaptable.

Si vous avez des idées, des modèles, des exemples, des récits, des histoires à nous raconter, n’hésitez pas à nous contacter (messagerie, page FB, commentaire ou sujet de forum…)

 

 

 

 

Fanny

Laisser un commentaire