Le contexte

shutterstock_189219386

Et pourquoi un  « makerspace » couture?

 

Pour:

« Faire sa propre mode »: ne pas se laisser dicter des comportements vestimentaires (couleurs, formes, matières…). Chaque corps est unique, il n’y a pas de morphologie standard: les formes et couleurs se choisissent, le vêtement s’adapte, et non l’inverse!

« Utiliser une activité créatrice comme moyen de médiation sociale»: travailler sur l’image de soi, sans jugement, sans danger de faire mal, en valorisant les capacités des gens.

« Favoriser l’inclusion sociale »: un lieu favorisant la mixité sociale et culturelle, les partages de savoirs et de compétences.

« Participer à la mise en place d’un nouveau modèle économique, social et politique »: inciter les acteurs de la mode (stylistes, créateurs, modélistes, …), de l’enseignement de la couture, à travailler avec et pour les usagers, en créant de la valeur sociale. Les professionnels et étudiants pourront communiquer et diffuser leurs savoirs et leurs compétences (conseils, formations, ateliers), prototyper des produits et travailler avec les usagers sur des besoins dans une logique de design d’usages. Le décloisonnement des métiers favorisera l’innovation transversale, stimulera leur créativité, et facilitera leur insertion professionnelle (réseau, clientèle, communication…)